RVA (Rémunération Variable Agents) : Vers une évolution en juillet 2024

RVA

(Rémunération Variable Agents) : Vers une évolution en juillet 2024

Lors du dernier CSEC (Comité Social et Economique Central), la direction nous a présenté le résultat du groupe de travail consacré à l’évolution de la RVA. La CGT n’a pas participé à ce groupe car elle se doutait bien que les évolutions positives seraient minimes et que ses principales revendications ne seraient pas prises en compte.

Les changements essentiels sont les suivants :

  • Eligibilité à la RVA au bout de 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise pour les CDD/CDI/Intérimaires 
  • Les critères de déclenchement sont supprimés
  • Effet cliquet pour rémunérer le réalisé sur des unités de temps plus petites afin d’avoir une meilleure visibilité de sa valorisation et maintenir la motivation des salariés.

L’absentéisme est toujours pris en compte, même si son impact a été revu comme indiqué ci-dessous :

La CGT demande la suppression pure et simple de ce critère dans le paiement de la prime.  Elle a argumenté dans ce sens pendant les débats.

La maladie ne doit pas avoir un impact sur la rémunération des travailleurs.

D’après la direction, les agents seraient 3 fois plus malades que les cocas, ce qui justifierait le maintien du critère. Elle oublie, que la maladie est parfois la conséquence directe des horaires postés et des conditions de travail difficiles, sans parler des troubles musculo-squelettiques…

Il est également inacceptable que la grève soit pénalisée deux fois : par un retrait sur salaire et par la perte de RVA.

Autre injustice, l’absentéisme n’a aucun impact sur le paiement des bonus groupes et équipes des cocas. 

En résumé, la direction a refusé d’entendre tous nos arguments et est restée sur ses positions.

Notre syndicat s’est donc prononcé contre cette nouvelle mouture de la RVA malgré les petites avancées.


Partagez vos convictions !

SE SYNDIQUER

Besoin de se syndiquer ?

x