Sobriété énergétique aux Carmes

Les salariés Michelin ont pu tester dès le 31 juillet et ceci théoriquement pour 3 semaines, les mesures de sobriété énergétique prises par la direction. Dans cette optique, il avait été décidé de fermer plusieurs bâtiments sur le site et de couper les climatisations. Seuls les bâtiments A7, 012, 010, A14 (forum), T2 (rdc), et la mission restaient ouverts.  Pour les salariés des autres bâtiments, 5 salles étaient mises à disposition au

forum. 

Nos représentants syndicaux ont effectué une tournée sur le site mardi matin et ont pu constater que les conditions de travail étaient déplorables pour le personnel. Ils ont relevé un

certain nombre de points listés ci-dessous

–         Un manque de places évident au forum. Le nombre

de salariés sur site était bien supérieur à celui escompté. Environ 900personnes ont badgé lundi et mardi.

Par défaut, les salariés ont occupé la brasserie, le rdc du forum, les couloirs, ont ouvert de nouvelles salles…

–         Des chaises inconfortables et inadaptées pour

une journée complète derrière un ordinateur dans les salles de réunion mises à disposition.

–         Des réunions Teams au milieu d’autres salariés, donc des difficultés de se concentrer et de travailler pour les autres.

–         Des nouveaux arrivants formés dans les salles parfois sur du D1.

–         Des pompiers débordés car obligés de courir d’un coin à l’autre du site pour ouvrir des bureaux lorsque les salariés n’avaient pas leur matériel. De nombreuses alertes intrusions pour les pompiers dans les bâtiments sous alarme.

–         Une coupure d’eau lundi au forum sans aucune

communication préalable. De nombreux salariés se sont retrouvés sans accès à l’eau pendant plusieurs heures.

–         Plus de café dès le mardi pour les personnes au

forum.

Cette liste n’est pas exhaustive.

La volonté de réduire la facture énergétique justifie-t-elle la dégradation des conditions de travail ? Nous pouvons comprendre qu’il est impensable aujourd’hui, à l’heure du dérèglement climatique, de faire tourner des climatisations pendant 3 semaines, dans des bâtiments quasiment vides. Mais nous pouvons légitimement nous demander comment

la fermeture des bâtiments a été organisée. Quels critères ont déterminé les choix de fermeture ? Pourquoi ne pas avoir communiqué davantage sur ce sujet au mois de juin, pour s’assurer que tous les salariés aient l’information au retour des vacances.

Même si la grosse majorité des salariés est en congés au mois d’août, il est inadmissible que les autres travaillent dans des conditions dégradées.

Cette situation a été remontée à la direction par les représentants CGT.

A l’heure où cet article a été écrit, au vu du fiasco décrit ci-dessus, les bâtiments ont été rouverts et les salariés présents ont retrouvé leurs bureaux.



CGT Michelin - site des Carmes
Partagez vos convictions !

SE SYNDIQUER

Besoin de se syndiquer ?

x